samedi 17 février 2018

Un petit air de printemps


Hier, le temps a été ensoleillé, les oiseaux chantaient à tue-tête et les derniers petits tapis de neige ont fondu.
Mes hellébores ont passé plusieurs jours sous une épaisse couette blanche, on ne voyait plus ni les feuilles, ni les fleurs et les boutons mais elles se redressent, fraîches et roses, ou blanches ! lol
Mes belles doubles blanches guttatus :


Et leur bébé crème :


Une belle que j'ai depuis de nombreuses années :


Et sa fille :


'Ice'n Roses Red' couverte de fleurs :


Helleborus x ericsmithii 'Pirouette' :


Jolie rose ponctuée de taches de rousseur :


Et la plus belle des roses de l'hiver, Iceberg ou Fée des neiges :


Bisous et très bon week-end.

jeudi 15 février 2018

Arbustes persistants D E F H


Je continue la liste des arbustes persistants du Clos, à la suite de Marie-Claude.

Danae racemosa
Le vent ou les oiseaux ont semé un pied dans le jardin il y a bien longtemps, ils s'y plaisent, se sèment et j'en ai maintenant plusieurs.
Ce sont des arbustes précieux car ils aiment l'ombre et supportent la sécheresse et la concurrence des racines des arbres :


Ils portent encore quelques belles baies rouges :


E/F
Euonymus ou Fusain
Au fond du premier jardin, un rideau de verdure.
En ce moment, ils sont couvert de baies rouges :




Hedera helix


Les oiseaux raffolent de leurs baies noires :


Hedera helix 'Arborescens' :


Et Hedera hélix ' Green Ripples' :


Et Hedera helix 'Glacier' au pied du Forsythia encore enneigé :


Bisous et bonne journée.

mardi 13 février 2018

Rétrospective d’Août


Allez, on oublie la neige, la pluie, l'hiver et grâce à Marie-Claude,
 on recule six mois en arrière, en plein été :)
Mes photos préférées.
A la place du Resto-Piaf encore enneigé, les belles floraisons exotiques sur la table du jardin :


Bonheur aquatique :


Magnifique photo prise par Jean-Marie :


Comme toujours, le mois d’Août est le mois le moins fleuri de l'année :


Plus de fleurs dans le bassin que dans les massifs !


Petit verger :


Toute la France souffre de sécheresse sauf la Normandie et l'Ile de France.
 En fait, il ne cesse de pleuvoir !




Mes Impatients sont heureux et fleurissent généreusement.
Association de fleurs doubles rose clair et rose foncé :


Thunbergia alata et Euphorbia Milli :


Grace au temps humide, j'ai pu arracher le lierre recouvrant le massif du bouleau
 et dédoubler mes Iris :


Et le bouquet du mois :


Bisous et bon Mardi Gras.

lundi 12 février 2018

Neige de Février vaut engrais


Flip, flap, flop c'est la chanson de la neige qui fond mais dans les massifs ombragés, elle prend tout son temps :



 Et devant la maison, à l'ombre et au nord, elle s'attarde:


Mini micro-climat au pied du forsythia lol


Je récupère l'eau de pluie pour arroser mes orchidées. Nous avons en projet d'installer un récupérateur d'eau mais pour le moment, une vieille bassine contenant plusieurs litres fait l'affaire.
Depuis la semaine dernière, l'eau est gelée et elle est encore coiffée de plusieurs cm de neige :


Hier je l'ai rentrée, et Orchidées, Ficus et Fleur de lune ont été arrosés à la neige fondue :


Fleurs d'hiver :



On dit que neige vaut engrais alors cela ne peut leur faire que du bien !
Petit bouquet de mimosa qui embaume pour vous souhaiter un très bon lundi :


Bisous 

dimanche 11 février 2018

Les bienfaits et méfaits de la neige


La neige est un excellent isolant thermique, il peut geler à -10°, même -20°, sous la couette blanche, la température demeure constante autour de 0° et nos p'tites plantes sont protégées de la glaciale morsure du gel.


Hier, On ne voyait même plus les bords du bassin :


Autour du bassin et devant la maison, la neige ne fond pas, les plantounes sont au chaud :


Mais la neige a fait aussi des dégats !
Une grosse branche de laurier s'est couchée sur ma petite serre et l'a complètement cassée :


Plusieurs branches de laurier-tin, alourdies par le poids de la neige, ont écrasé les framboisiers :


Ma vieille Spirée, mercredi matin :


On l'a secouée et heureusement, elle s'est redressée :


Mais mercredi, quand j'ai regardé cette photo sur l'ordi, j'ai été intriguée par les branches au dessus du Cotoneaster :


Et j'en ai malheureusement trouvé la raison de l'autre côté du massif. Le forsythia s'est couché sur l'Aubépine qui a son tour penche dangereusement :



Pour le forsythia, pas de problème, après sa floraison on va le tailler sévèrement et il va repousser droit mais pour l'aubépine, c'est beaucoup plus problématique et je crains bien qu'il faille la couper !
Bisous et bon dimanche.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...